Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 avril 2015 2 28 /04 /avril /2015 15:14

Lire le tract

 

Les organisations de retraités FAPT et UGFF-CGT RETRAITÉS DE LA FONCTION PUBLIQUE DE L’ÉTAT (UGFF : Union Générale des Fédérations de Fonctionnaires) appellent tous les retraités à participer:

À LA JOURNÉE D’ACTION LE 4 JUIN 2015 DANS LES DÉPARTEMENTS, AUX ASSEMBLÉES GÉNÉRALES, RASSEMBLEMENTS, MANIFESTATIONS

Pour notre part FAPT Poste 13 nous avons évoqué un rassemblement devant la Direction régionale, rue de la République à 10h30 avec demande d’audience pour remettre nos revendications spécifiques à notre corporation.

Lors de la dernière CE de l’USR il a été acté de faire du 4 juin 2015 une journée d’action départementale des retraités à l’appel de l’USR 13 avec dépôts de pétitions et motions en préfecture

Le matin : initiative des Postiers devant la Direction régionale

L’après-midi : rassemblement devant la Préfecture

Les modalités du rassemblement en préfectures seront définies lors du bureau de l’USR du 7 mai.

 

 

 

Protection sociale, Mutuelle

Des raisons supplémentaires de se mobiliser le 4 juin.

 

Unanimité il y a pour dire que l'année 2014 fut une année difficile, particulièrement pour les retraités. Et ça continue. Heureusement la combativité est bien présente. En témoigne leurs présences dans les manifestations des 3 juin, du 30 septembre 2014, des 17 mars, le 9 avril dernier où ils étaient vent debout contre les atteintes à leur pouvoir d'achat, l'austérité et pour défendre leurs conditions et qualité de vie. Leurs actions ne visent pas à seulement « protester », mais à gagner le relèvement des prestations sociales, des retraites et pensions, une meilleure couverture sociale Mutuelle. Ces luttes sont liées aux campagnes revendicatives menées dans nos entreprises en termes d’emplois, de salaires, de garanties collectives.

Un pouvoir d'achat laminé- Se soigner de plus en plus difficile

Jamais la protection sociale n'a été autant attaquée que ces dernières années, que ce soit, tant sous le gouvernement Sarkozy que, celui de Hollande.

De nombreux retraités nous témoignent combien il est encore plus difficile pour eux de vivre dignement.

  • Le Blocage des pensions par le patronat et le gouvernement depuis avril 2013, l’imposition, qui entraîne la suppression de nombreuses aides, les plongent dans des situations financières inextricables.
  • La Mutuelle de plus en plus chère, les franchises médicales, le déremboursement de nombreux médicaments, les dépassements d'honoraires, la CSG, les 0,3% de la CASA pèsent lourdement dans leur porte-monnaie. Se soigner devient de plus en plus difficile, certains doivent choisir entre loisirs et soins quand cela ne va pas jusqu’au sacrifice énergétique (et moins de chauffage ...)
  • La cotisation mensuelle de la MG, est aujourd’hui pour beaucoup de mutualiste, un poste de dépense souvent supérieur à celui de l’énergie.

Exemple : niveau 3 pour une personne seule : 121,51€ (complémentaire santé) +15,65 (prévoyance).

Facture bimestrielle d'avril 2015 EDF : 231,68 € .

  • Au moment du passage d'actif à retraité, un nombre de plus en plus grand de retraités qui ne peuvent ou ne pourront plus se payer une complémentaire santé, quitte la Mutuelle en perdant leurs droits acquis de la Prévoyance.
  • Entre 1980 et 2010 le reste à charge pour l'assuré est passé de 217€ à 550€ par personne en moyenne.

On nous rabâche : « Le trou de la sécu c'est nous, on se soignerait trop, les retraités coûteraient trop cher...Le trou de la sécurité sociale explose ».

L'argent existe bien pour notamment pérenniser notre protection sociale.

La cour des comptes dévoile que la fraude aux cotisations sociales des patrons français représente plus de 20 milliards d'€.

La commission parlementaire Diricq, dans un rapport en 2012, a estimé que la sous déclaration des maladies professionnelles contribuerait à une perte sèche pour la sécu située dans une fourchette entre 564 millions et 1,1 milliard d'€. Cette estimation continue de croître.

Depuis 20 ans, ce sont 200 milliards d'aides fiscales et sociales qui ont été octroyées aux entreprises.

A La Poste, 171 millions d'€ ont été versés à l'Etat actionnaire, avec un bénéfice net à 627 millions d'€ (+31%).

Orange, prés de 10 milliards ont été redistribués aux actionnaires de 2012 à 2014.

Nous devrions laisser « quitte » nos anciens employeurs ?

Notre pétition pour bénéficier des mêmes droits sociaux en retraite qu'en activité, ainsi que la participation des entreprises à la mutuelle ou à la complémentaire santé ne relève pas de l'utopie mais d'un réel besoin.

Les retraités de La Poste, de FT ont un triple intérêt à lutter eux aussi, pour leur pouvoir d'achat, pour la participation de leurs anciens employeurs à la cotisation mutuelle, la complémentaire santé, pour leurs revendications.

Transformer les cris de détresse, de colère....en actions.

On assiste à un transfert du financement de la protection sociale des entreprises vers les ménages au nom : de l'équilibre des comptes sociaux, de la baisse de la dépense publique et des équilibres budgétaires de l'état. Aujourd'hui le gouvernement cherche à accélérer le processus de fiscalisation croissante de la protection sociale (CSG, CASA...).

 

Face à cette logique libérale, nous n'avons pas d'autres alternatives que la mobilisation massive de l'ensemble de la CGT et au-delà des populations.

La journée de mobilisation du 4 juin des postiers, des télécommunicants constitue une étape essentielle pour passer à la vitesse supérieure, convaincre largement autour de soi sur les enjeux du financement de notre protection sociale ainsi que sa reconquête sur les bases de 1945, instituées par Ambroise Croizat.

Mettre fin au désordre social.

Ces dernières années, l'humiliation subie notamment par les retraités est un véritable outil de propagande pour le MEDEF, les gouvernements pour culpabiliser, entraîner la haine de l'autre, un sentiment d'abandon, plongeant la société dans la désunion. Ils vivent une France à deux vitesses. Les tenants du pouvoir ne peuvent pas déplorer le fléau des inégalités et refuser les mesures politiques susceptibles de les réduire.

 

Dans de telles conditions les retraités ont aussi à se mettre en situation de conquêtes et reconquêtes pour être reconnu par les entreprises pour lesquelles ils ont largement contribué à leur développement.

 

Ensemble, on signe et on fait signer en masse les cartes pétitions.

Se saisir des assemblées générales de sections Mutuelle pour rappeler nos revendications.

 

LE 4 JUIN TOUS ENSEMBLE, ON EXIGE DEVANT LA DIRECTION RÉGIONALE POSTE

à 10h30

29 rue de la République

13002 Marseille

et

à …h…

Devant la Préfecture

À compléter

Partager cet article

Repost 0
Published by des retraités(ées) C.G.T Poste 13
commenter cet article

commentaires

Retraités Cgt Poste 13

  • : Retraités C.G.T Poste 13 - Le Post' Hier
  •  Retraités C.G.T Poste  13 - Le Post' Hier
  • : Section syndicale des Retraités C.G.T S.A Poste 13
  • Contact

Nos coordonnées:

Section syndicale des retraités C.G.T S.A Poste 13
55 Avenue de La Rose
La Brunette Bt extérieur D
13013 MARSEILLE

TEL : 04.91.11.60.95 - FAX : 04.91.02.69.69       

Courriel : retraites.cgtposte13@hotmail.fr

Recherche

Permanence

Permanence de la section des retraités tous les jeudis

au siège du syndicat départemental