Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 février 2015 6 14 /02 /février /2015 21:46

Eh bien non, cette vente n'est pas une "bonne nouvelle".

 

Poule-15_418x592_prop.jpg

 

Le Rafale n'est pas un TGV : c'est un avion de combat, capable de bombarder et de mener des batailles aériennes, de tuer hommes,femmes et enfants !

Le Moyen-Orient n'est pas la Scandinavie : la France se grandirait à cesser d'alimenter en armes les régions les plus instables. Qui peut dire aujourd'hui ce que sera l'Egypte dans 1 an, 10 ans, 50 ans ? Ces armes n’ont pas de date de péremption... L'Egypte n'est pas une démocratie inspirée des préceptes de Montesquieu ou de Jefferson : c'est un régime autoritaire, dirigé par un militaire, issu d'un coup d'Etat. Le général Sissi n'a de tendre que la consonance de son nom : il n'hésite pas à faire tirer sur des manifestants s'il juge que la "stabilité" est en jeu.

Mais les responsables français (et la plupart des médias) évitent cette discussion là.

En matière de vente d'arme à des pays dangereux, la France, il est vrai, suit une longue tradition, dans l'indifférence de son opinion.  Parmi les clients de la France, on a compté des pays qui traversent des conflits comme la Colombie, Israël ou le Tchad. La France a également vendu des munitions à la Syrie, on sait quel est leur usage aujourd'hui ; elle a vendu des missiles antichars Milan et des réseaux de télécommunication au régime libyen du colonel Kadhafi. Est-on fier de ce qui en a été fait ?

 

Des emplois, mais à quel prix ?


Ces marchés militaires nourrissent un système industrialo-militaire opaque, qui repose sur les commissions occultes gigantesques. Des élites corrompues, dans le monde entier, se sont engraissées grâce à ces ventes, dans des pays où la pauvreté est endémique. Comment peut-on se réjouir de participer à un tel système ? 

Mettre un terme à ces ventes d’armes coûterait cher en emplois, c’est certain. Le contrat égyptien en représente 7.000. Et si l'on prend l'ensemble de l'industrie de la défense (165.000 emplois directs et autant d’emplois indirects), c'est probablement plus de 100.000 personnes qui vivent de ces exportations. 

Mais le système des exportations d’armement n’a pas que des vertus économiques : que pèse ainsi le contrat égyptien face à l'immense gaspillage qu'a représenté le programme du Rafale, soutenu à bout de bras par l'Etat, et donc le contribuable ? Que la Cour des comptes se plonge enfin dans le dossier Dassault Industrie : elle n'y trouverait pas que des "bonnes nouvelles" pour l'économie !

Ajoutons à cela que ces contrats à l’exportation sont financés par la France, et que ces crédits sont garantis par la Coface. Les fameux Mistral promis aux Russes, s'ils restent bloqués comme c'est le cas aujourd'hui, seront à la charge du contribuable...

 

L'argument de l'emploi ne devrait pas nous interdire de penser à une reconversion du secteur. Elle prendra du temps, mais il faut l'engager.

 

Suggérons un premier pas :

la France s’interdirait officiellement de vendre des armes à des pays impliqués dans des conflits armés ou dans des violations des droits 

Repost 0
Published by des retraités(ées) C.G.T Poste 13 - dans Lu pour Vous
commenter cet article
13 février 2015 5 13 /02 /février /2015 09:00

Pour le Centième des Post'hier, on a voulu faire fort puisqu'on innove avec plusieurs rubriques nouvelles, puisqu'on y a inclu, chose rare, la parole de nos deux Secrétaires ( du syndicaat et de la section des retraités) au travers des éditoriaux de la Une  et puisqu'on a essayé de vous faire partager la presque intégralité des interventions de vos délégués au 11ème Congrès de l'USR CGT 13.

 

Maintenant à vous de jouer aux "Hommes forts"!

Facilement rassurez-vous!

Il suffit pour celà de nous faire part dans les "Commentaires" (sous l'article) de ce que vous pensez de cette nouvelle mouture.

Faut-il continuer dans ce sens ou abandoonner certaines rubriques ? Faut-il en rajouter d'autres? Faut-il  ...... ?

 

Alors, SOYEZ FORTS ...et DURS avec votre clavier: faites-le chauffer !

(Oui, on préfère que vous fassiez chauffer vos doigts et vos claviers que nos oreilles! .

Finalement, on mérite bien de se faire tirer les oreilles: quelle faute en première page ! Et comme toujours, les plus grosses sont invisibles  des divers intervenants !!!! Excuses ! )  

 

et comme chaque fois, on clique sur l'image

 

100012.jpg

Repost 0
Published by des retraités(ées) C.G.T Poste 13 - dans Le Journal Post' Hier
commenter cet article
11 février 2015 3 11 /02 /février /2015 22:46

on secoue un peuRetraite additionnelle des fonctionnaires (RAFP) en question.... et ils voudraient  que  l'on  change notre Régime Général de retraite par répartition  en un régime par capitalisation?

Pour leurs plus grands bénéfices, Pardi !

La retraite additionnelle des fonctionnaires créée il y a 10 ans est un régime par capitalisation, obligatoire.

 

Lors du conseil d’administration de la RAFP, le 5 février, les organisations syndicales FO, CFDT, CFTC, CGC, CGT, FSU, Solidaires et Unsa se sont opposées à une baisse brutale et immédiate de 17% des droits.

 

Elles ont déclaré dans un communiqué commun avoir refusé de voter une décision “consistant à baisser unilatéralement les droits des bénéficiaires”.

 

Concernant ce régime elles exigent que “le gouvernement en dresse le bilan et ouvre un débat sur son avenir avec les fédérations de fonctionnaires.”

 


Repost 0
Published by des retraités(ées) C.G.T Poste 13 - dans Lu pour Vous
commenter cet article
10 février 2015 2 10 /02 /février /2015 21:42

bingo.jpg

S-----------.jpg

Repost 0
Published by des retraités(ées) C.G.T Poste 13
commenter cet article
10 février 2015 2 10 /02 /février /2015 15:31
Repost 0
Published by des retraités(ées) C.G.T Poste 13
commenter cet article
10 février 2015 2 10 /02 /février /2015 11:17

Toulouse : la cantine de La Poste au Mirail ne remet pas le couvert

Mardi 10 février 2015 à 06h45 © Radio France

 

 

  http://www.francebleu.fr/sites/default/files/imagecache/623_remontee/2015/02/09/2135035/images/cantine-2.jpg

Contrainte de réaliser d'importants travaux pour rénover la cantine du Mirail, La Poste préfère jeter l'éponge et fermer le lieu. Une centaine de postiers et de salariés d'Orange, qui profitaient de tarifs avantageux et d'un lieu de sociabilité, ne digèrent pas.

 

 

C'est la fin d'une histoire de plus de 30 ans. Mise en service en 1981, à la création du bureau des PTT devant l'université du Mirail, la cantine des postiers est sur le point de fermer.

 

Entre 3 et 5 euros le repas

Chaque midi, une centaine de postiers et de salariés d'Orange viennent y déjeuner. Les tarifs sont attractifs : entre 3 et 5 euros le menu. Surtout, l'ambiance est conviviale : "Cela fait du bien de se retrouver avec les collègues après nos tournées", témoigne Richard, qui vient ici depuis 20 ans. "Et puis, les tarifs sont imbattables", ajoute-t-il.

 

"On ne comprend pas", disent des salariés. Enfi, on comprend mieux , des sous ils en ont pour "retructurer" et supprimer des empois, pas pour investir dans le social!

 Didier, responsable d'une équipe chez Orange dans le quartier de la Reynerie, parcourt chaque jour le kilomètre qui sépare l'entreprise du restaurant. "On est 25 à venir ici pour déjeuner", auxquels s'ajoute la dizaine d'employés du sous-traitant Seva et la soixantaine de postiers. "On ne comprend pas tellement les motivations de La Poste, Orange est déjà en train de fournir des chèques-restaurants, mais cela ne remplacera pas la prestation actuelle", déplore-t-il.

 

Discorde sur le montant des travaux

La direction de La Poste confirme qu'elle envisage la fermeture du lieu. Elle se justifie en mettant en avant le coût des travaux de mise en conformité : 320 000 euros selon elle. Un chiffre contesté par les  représentants syndicaux  qui parlent  plutôt de 70.000 à 75.000 euros. L'un de ses membres estime que la Poste souhaite tout simplement se débarrasser de cette activité de restauration, qui ne lui coûte plus qu'elle ne rapporte (le coût de revient d'un repas est estimé à 10 euros, et il est vendu au moins deux fois moins cher).

 

Unanimité sur leur nécessité

Selon le rapport de la Direction départementale de la protection des populations (DDPL) que nous nous sommes procurés, l'inspection du 8 juillet 2014 pointe des défauts dans "l'écoulement de calcaires sur [certains] murs" ou "l'évacuation des eaux usées stagnant dans [certaines] canalisations". Les deux employées de la cantine nous l'ont confirmé.

 

Les services de l'État ont ainsi mis en demeure La Poste de réaliser au 15 novembre 2014 les travaux nécessaires, faute de quoi "la fermeture administrative de l'établissement pourrait être prononcée". Et c'est cette issue que semble privilégier la direction de l'entreprise.

 

"Pouvoir manger un repas chaud à prix modéré constitue un élément essentiel pour la santé des postiers."

 La Poste a investi presque un million d'euros en dix ans dans le bureau de poste du Mirail, juste au-dessus, "pour l'automatiser et supprimer du personnel".."Pouvoir manger le midi ne constitue quand même pas un avantage exhorbitant".

 

On ne voit aucune raison de perdre ce que nous considérons comme un acquis social.

 

La direction de La Poste n'a pas voulu s'exprimer à notre micro, mais nous a fait savoir que les salariés pourraient aller déjeuner, pour le même prix, au restaurant universitaire, quelques dizaines de mètres plus loin, en vertu d'une convention signée avec le CROUS.

 

Repost 0
Published by des retraités(ées) C.G.T Poste 13 - dans Lu pour Vous
commenter cet article
9 février 2015 1 09 /02 /février /2015 21:15

77263c9e1bbd2667d6a89403274e0b21_L.jpgBERNARD DUPIN. Administrateur CGT de La Poste a découvert le texte de la loi Macron dans la presse avec stupéfaction:

"Faire passer le permis de conduire par les postiers: un non sens"

Il craint pour 2015 une "saignée comme jamais sur les emplois".

 

Cette disposition de la loi Macron qui veut que les postiers deviennent examinateurs du permis de conduire, c'est une plaisanterie ?

Je dois dire que j'ai été sidéré de l'apprendre par la presse alors que j'avais participé à un conseil d'administration extraordinaire quelques jours auparavant, que jamais cela n'avait pas été mis sur la table et qu'aucun des administrateurs du groupe n'avait été informé.

 

Est-ce à dire que les postiers n'ont pas assez de travail ?

En creux, cela voudrait dire qu'il faut occuper les postiers, qu'ils ont du temps à accorder à d'autres activités que les leurs. Or ce que montre au contraire le bilan social, c'est une situation très problématique par rapport à l'état de santé des postières et des postiers. Il faut aussi se demander si cette activité correspond aux besoins de communication de la population. Faire passer l'examen du permis de conduire, je ne vois pas ce que ça vient faire dans le groupe.

 

C'est d'autant plus surprenant qu'il y a eu dernièrement à Montpellier, mais ce n'est certainement pas le seul endroit en France, une grève pour dénoncer les plis non distribués qui s'accumulent, les tournées supprimées, les facteurs surchargés...

C'est une situation qui concerne tout le territoire. Ca craque de partout. Quels que soient le service, la catégorie, nous sommes plus qu'à flux tendus. Sur les terrains, les managers n'arrivent plus à relayer les messages qu'on leur demande de faire passer. On constate une dégradation comme jamais de la qualité de service. Des tournées ne sont plus assurées régulièrement. Le nombre de tournées à ne pas distribuer sur l'année rentre même dans les objectifs des managers locaux. Alors qu'auparavant, c'était considéré comme un drame quand une tournée de distribution n'était pas assurée, aujourd'hui ça rentre dans les probabilités. Cette dégradation de la qualité du service est devenue banale.

 

A quoi cela est-il dû ?

C'est le résultat d'une stratégie. Le conseil d'administration sur le budget 2015 s'est tenu la semaine dernière. Ce budget est calculé sur les standards de l'agence de notation Standard' and poor's. Le budget doit rentrer dans ce carcan d'austérité, ce qui fait qu'on a d'année en année des budgets qui montrent une fuite en avant au niveau du développement du groupe comme au niveau des suppressions d'emploi, de la baisse des charges, de la vente du patrimoine...

 

Qui en porte la responsabilité ?

J'évite de la faire porter sur la direction de La Poste. Depuis 2010, le principal responsable est l'actionnaire majoritaire : l'Etat donc le gouvernement. Il y a sept représentants du gouvernement au conseil d'administration et sept personnes qualifiées qu'il nomme (dont le PDG du groupe). Ce sont eux qui définissent ces orientations, ces critères d'austérité. Je ne veux pas jouer les Zola mais pour 2015 une nouvelle fuite en avant sur les emplois se précise. D'ailleurs le PDG de La Poste a été entendu par la commission parlementaire des finances. Pendant son audition, il a dit : "Le défi social est très lourd et nous nous y préparons". Tout le monde sait qu'il va y avoir une saignée comme jamais sur les emplois à La Poste alors que déjà tout est à flux tendu. L'histoire du permis de conduire, c'est un non sens. Ce qu'on reproche à la direction du groupe c'est le manque de vision à long terme sur le développement du groupe et les missions de service public. Tout se fait au coup par coup, un jour on distribue du pain, un autre jour des médicaments puis on revient sur la décision parce qu'elle ne fonctionne pas ou ne répond pas à un besoin.

 

On ne peut pas nier cependant que le trafic du courrier diminue ?

En volume et dans sa totalité il y a une baisse, mais c'est un argument qui a servi pendant des années. On a pris pour argument la baisse du volume du trafic, donc on a réduit les effectifs au niveau de la baisse anticipée du volume. Par exemple on nous a expliqué qu'il y avait une baisse du trafic de 6%, on a baissé les effectifs de 6% mais quand l'année d'après il s'est avéré que la diminution était moindre que prévu, on avait déjà, par anticipation, supprimé les emplois. En outre cette baisse en volume ne se répercute pas dans la sacoche du facteur, il a toujours autant, sinon plus de courrier à distribuer parce que les facteurs sont moins nombreux tout comme les tournées de distribution.

 

Quelle est la solution ?

Que ce groupe réponde à l'avenir aux besoins des populations en matière de communication, qu'il se réapproprie cette activité au lieu de la parsemer au travers de partenariats pour faire du cash, ce qui est un objectif toujours recherché. Il ne faut plus que les personnels soient considérés comme une charge mais comme une chance, une richesse. Notre réseau, tout le monde nous l'envie, il faut l'organiser pour répondre aux missions de service public qui ne sont plus assurées.

 

Parce que bien qu'elle soit devenue une société anonyme, La Poste est toujours un service public ?

Depuis 2010, c'est une société anonyme dont l'Etat possède 73,7% du capital et la Caisse des Dépôts et Consignation 26,3%, donc des actionnaires uniquement publics et ceci grâce à la bataille qui a été menée avant 2010 contre l'introduction qui était voulue de fonds de pension dans le capital.

 

Malgré tout l'Etat continue à se désengager ?

D'un côté on a les discours grandiloquents sur la République et ses valeurs, de l'autre, les suppressions d'emplois publics, les transformations de bureau de poste en épicerie, les missions de service public plus assurées... qui affaiblissent la République.

 

PROPOS RECUEILLIS PAR ANNIE MENRAS POUR  L'HERAULT DU JOUR

Repost 0
Published by des retraités(ées) C.G.T Poste 13
commenter cet article
9 février 2015 1 09 /02 /février /2015 17:50

Le CAC 40 a versé 56 milliards de cadeaux

à ses actionnaires en 2014


999.jpg


 

QUOI?

 

Il y aurait de l'Argent et on ne n'en dit rien???

 

Ah! Ce n'est que pour les Actionnaires ???

 

Bon, je vais attendre le Marchand de Cailloux et je reviens.... avec mes potes !

Non mais ho !!!

Faudrait pas prendre les Retraités pour des privilégiés en plus !!!!


Repost 0
Published by des retraités(ées) C.G.T Poste 13
commenter cet article
6 février 2015 5 06 /02 /février /2015 20:54

Bon, j'espère qu'il ne vous parviendra pas dans cet état.....

 

 

N-99.jpg

 

En tout cas, nous l'avons mis impecable, beau comme un sou tout neuf dans l'enveloppe  que nous t'avons envoyé  et que tu recevras bientôt ! 

 

Mais je suis sûr que si tu cliques dessus, tu pourras le lire - et même le dévorer!- au format PDF....

Repost 0
Published by des retraités(ées) C.G.T Poste 13
commenter cet article
4 février 2015 3 04 /02 /février /2015 20:03

"Journée nationale interprofessionnelleet intergénérationnelle de mobilisation et d’arrêts de travail."

 


10686786_.jpgUne CGT rassemblée,

une CGT mobilisée !

 Communiqué du Comité confédéral national : 

Le Comité confédéral national de la CGT (CCN), réuni les 3 et 4 février 2015, a élu un nouveau Bureau confédéral, une Administratrice, Colette DUYNSLAEGER, et le Secrétaire général Philippe MARTINEZ, recueillant tous une très forte majorité.


Les dernières actions menées, telles que les manifestations contre le projet de loi Macron, la mobilisation des cheminots, des salariés de l’Energie, ainsi que le conflit des routiers, ont démontré la capacité des salariés à se mobiliser avec une CGT visible sur le terrain des revendications.
De même, les mobilisations syndicales en Espagne, en Belgique et en Italie, comme le résultat des élections en Grèce, sont porteurs d’espoir pour de nombreux citoyens, en créant une fissure dans le paysage européen monocorde, ultralibéral et austéritaire. La CGT souhaite que cette victoire électorale se traduise par des avancées et de nouveaux droits pour les salariés grecs. Le 18 février 2015 sera l’occasion pour la CGT de s’inscrire dans l’action de la Confédération syndicale internationale pour la préservation du droit de grève.
Le CCN a décidé d’une préparation exceptionnelle, au plus près des syndiqués, de son 51ème congrès qui se tiendra au printemps 2016. Ainsi, la CGT a décidé de partir des préoccupations et des aspirations des salariés et des propositions des syndicats sur le terrain, afin de construire un syndicalisme aux contours du salariat d’aujourd’hui, un syndicalisme qui articule démocratie syndicale et démocratie sociale, contestation et propositions.  
Pour ce faire, le CCN décide d’aller à la rencontre de ses syndicats sur l’ensemble du territoire et l’ensemble des champs professionnels. La campagne « coût du capital » sera un point d’appui.
Il a aussi décidé d’amplifier sa campagne de syndicalisation en direction des salariés, là où la CGT existe, comme là où elle est absente ; une campagne qui s’adresse à tous, actifs comme retraités, privés d’emploi et précaires, travailleurs migrants, ingénieurs et cadres, jeunes et femmes. Le 8 mars sera l’occasion pour la CGT d’affirmer ses revendications en faveur de la reconnaissance de la place des femmes dans la société et pour l’égalité professionnelle et salariale. En effet ces dernières sont les premières impactées par les politiques d’austérité.
Dans le cadre du processus de lutte engagé confédéralement, la CGT porte toutes les initiatives en cours, et à venir, décidées par les organisations et décide d’une journée nationale interprofessionnelle et intergénérationnelle de mobilisation et d’arrêts de travail. Pour y parvenir, elle travaillera à créer les conditions de l’unité syndicale la plus large afin de redonner espoir aux salariés en proposant des alternatives aux politiques d’austérité en agissant pour une autre répartition des richesses créées par le travail.
La CGT réaffirme sa combativité et sa disponibilité pour agir avec les salariés contre la stratégie du patronat et la politique du gouvernement : pour l’augmentation des salaires et des pensions, pour l’emploi durable, pour l’amélioration des conditions de travail, pour des services publics de qualité et un haut niveau de protection sociale. Montreuil, le 4 février 2015
Repost 0
Published by des retraités(ées) C.G.T Poste 13
commenter cet article

Retraités Cgt Poste 13

  • : Retraités C.G.T Poste 13 - Le Post' Hier
  •  Retraités C.G.T Poste  13 - Le Post' Hier
  • : Section syndicale des Retraités C.G.T S.A Poste 13
  • Contact

Nos coordonnées:

Section syndicale des retraités C.G.T S.A Poste 13
55 Avenue de La Rose
La Brunette Bt extérieur D
13013 MARSEILLE

TEL : 04.91.11.60.95 - FAX : 04.91.02.69.69       

Courriel : retraites.cgtposte13@hotmail.fr

Recherche

Permanence

Permanence de la section des retraités tous les jeudis

au siège du syndicat départemental