Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 novembre 2013 6 30 /11 /novembre /2013 16:49

 

rassemb-021.jpg 

Pour dénoncer le racisme en France,30 ans après la Marche pour l'égalité et contre le racisme. nous partîmes à 500 de la Mairie de Marselle; mais, ayant pris au passage les fameux retardataires de la "demi -heure marseillaise" nous nous retrouvâmes au bas mot 3.000 à 3.500 en, arrivant en haut de la Canebière.( bien sûr, la DCRI  n' a  pas bien vu  de sa planque  et a fourni, aux médias  aux ordres* , le chiffre de deux petites centaine de manifestants !)

 

Une certaine absence fut ramarquée et maintes fois commentée, mais ne dit-on pas que les absents ont toujours tort ?

 

Et puis , c'est pas l'essentiel, la Lutte contre le Racisme vaut bien une marche , non?

 

* Finalement, La Provence.fr. verra "un millier de personnes" ( édition Marseille et abonnés)

 

rassemb-018-copie-1.jpg   rassemb-016.jpg

 

rassemb-015.jpg

 


Repost 0
Published by des retraités(ées) C.G.T Poste 13 - dans Manifestation
commenter cet article
30 novembre 2013 6 30 /11 /novembre /2013 09:08

Grève le 03 décembre 

L’état responsable de la casse des administrations en 2 entreprises doit réparer et obliger La Poste et France Télécom Orange à payer et répondre à nos revendications.

 

Alors que les mesures d’austérité plongent dans la précarité le monde du travail, le gouvernement s’obstine à refuser la relance par la revalorisation du point d’indice, l’augmentation des salaires et du pouvoir d’achat qui sont au cœur des revendications.

Les reclassés comme l’ensemble des personnels des 2 groupes attendaient de ce gouvernement des mesures qui mettent fin à la discrimination et répare le préjudice subi.

Ce sont les mêmes qui en 2010, opposés à la privatisation de La Poste, proposaient un amendement visant à reconstituer la carrière des reclassés.

Ce sont les mêmes, qui le 6 juin 2013, recevant les organisations syndicales CGT, SUD et FO tergiversaient en se retranchant derrière le coût de cette mesure estimé à 300 millions d’euros mais n’excluait pas qu’un compromis puisse être trouvé.

Nous ne pouvons accepter que les réponses données par le ministère du regroupement productif renvoient aux promotions existantes dans les 2 entreprises justifiant de fait le blocage des carrières et le refus d’indemniser le préjudice subi.

Si la majorité actuelle semble n’entendre que du côté droit, le 3 décembre, la CGT appelle les reclassés à faire entendre à nouveau leur voix et à déboucher l’oreille gauche de nos dirigeants.

Nous interpellerons à nouveau les présidents des 2 entreprises et tiendront une conférence de presse à 14h30 devant le Sénat en présence des sénateurs et sénatrices du groupe CRC qui connaissent, maîtrisent et soutiennent ce dossier et nos luttes.

 

Les reclassés avec la CGT continueront sans relâche d’exiger :

 La promotion ou avancement dans les grades de reclassement, avec rattrapage depuis 1993 de tous les reclassés y compris ceux partis en retraite.

 Un niveau de promotion porté au minimum à 10% de l’ensemble du personnel.

 La remise en place des promotions coups de chapeau, 6 mois avant le départ en retraite, avec dans l’immédiat l’attribution de 50 points pour tous.

 Le respect du statut de la fonction publique et des textes apportant des droits au personnel.

 L’accès automatique aux échelons exceptionnels et l’extension de ces derniers à tous les grades.

 Une reconstitution de carrière pour les agents reclassés actifs et retraités.

 La transposition à minima des mesures indiciaires des grilles indiciaires Fonction Publique à la Poste.

 La revalorisation des grilles Fonction Publique.

 

>>> ...et les retraités y ont toute leur place !!!


Repost 0
Published by des retraités(ées) C.G.T Poste 13 - dans Manifestation
commenter cet article
29 novembre 2013 5 29 /11 /novembre /2013 13:32
  • Les cons ça osent tout....

Un faux bidonville pour touristes de luxe : tout va bien !

On connaissait les visites guidées organisées pour les touristes curieux de découvrir des bidonvilles. Pas encore le faux bidonville créé de toute pièce. En Afrique du Sud, l’Emoya Luxury Hotel and Spa a ouvert « Shanty Town », où l’on peut dormir dans des cabanes faites de bouts de bois et de tôle ondulée. De quoi expérimenter, selon la direction de ce resort de luxe, la vie d’un habitant de bidonville, mais sans tous ces vulgaires problèmes liés aux conditions sanitaires, à l’insécurité ou à la pauvreté.

« C’est le seul bidonville au monde doté du chauffage au sol et du WiFi ! »

On vit une époque formidable.... ou l'on regrette d'être non-violent !

  • ........les riches aussi !
Repost 0
Published by des retraités(ées) C.G.T Poste 13 - dans Lu pour Vous
commenter cet article
28 novembre 2013 4 28 /11 /novembre /2013 22:38

 

Après le vote dans la soirée du 26 novembre la nouvelle réforme des retraites par l’Assemblée nationale, l’Union confédérale des retraités CGT s’interroge sur deux mesures adoptées sans concertation :

  •  l’octroi de 50€ pour une aide à la complémentaire santé pour les plus de 60 ans,
  •   deux revalorisations le 1er avril et le 1er octobre pour les retraités bénéficiaires du minimum vieillesse, soit environ 500 000 sur 15 millions.

L’UCR-CGT estime que cela va contribuer à une "inégalité de traitement pour les retraités. "

Elle revendique

  • la même date de revalorisation pour tous dès le 1er janvier, et non pas le 1er octobre 2014", estimant qu’il s’agit "d’une baisse programmée des pensions et retraites. Celle-ci intervient après la suppression de la demi-part, du maintien du gel du barème de l’impôt, l’impôt de 0,3% (contribution de solidarité pour l’autonomie)…
 

Toutes ces mesures contribuent à la baisse du pouvoir d’achat des retraités."

 

L’UCR-CGT entend donc bien ne pas en rester là et propose de poursuivre la mobilisation en lien avec les actifs.

" La mobilisation prévue début 2014 sera l’occasion d’exiger du Gouvernement un changement de cap et une autre redistribution des richesses créées."

Repost 0
Published by des retraités(ées) C.G.T Poste 13 - dans Lu pour Vous
commenter cet article
28 novembre 2013 4 28 /11 /novembre /2013 14:28

Désolé de vous décevoir, mais pour le "Bonnet Rouge" il vous faudra attendre le 24 décembre au soir ( Monsieur Le Père Noêl refuse de travailler avant )

 

Mais vous pouvez surveiller vos boites aux lettres , la version papier des Post'hier n° 65 y sera dés demain !!!!

 

En attendant vous pouvez découvrir la version numérique en cliquant sur le Sommaire ci-dessous

PH-65.JPG

 

PS: Moi, pour le Père Noël, j'ai commandé un plein d'articles que vous pouvez nous faire parvenir par @mail ( ou par voie postale) .

Nous attendons vos Cris de Colère et vos Cris d'Espoir, vos envies et vos expèriences,mais sans trop plus y croire, là  !!!!!

 

PS:2 Noter sur vos agendas la date de l'Assemblée Générale statutaire de notre syndicat.

Repost 0
Published by des retraités(ées) C.G.T Poste 13 - dans Le Journal Post' Hier
commenter cet article
27 novembre 2013 3 27 /11 /novembre /2013 16:00

Appel commun

http://cgtaddsea.files.wordpress.com/2012/03/stop-racisme.jpg?w=576&h=549

 

« MARCHONS CONTRE LE RACISME »

Le Samedi

30 novembre 2013

à Marseille,

  14h30

devant la Mairie, Vieux Port

 


Un climat nauséabond s’installe dans notre pays. Le garde des Sceaux, Ministre de la Justice, Christiane Taubira, a subi ces dernières semaines des attaques racistes venues de temps obscurs que l’on croyait révolus. Les déclarations racistes d’une candidate du Front national, les invectives d’enfants, téléguidés par leurs parents, traitant la ministre de la Justice de « guenon », sont une souillure pour la République.
 
Ces propos attaquent frontalement des millions d’êtres humains originaires d’Afrique, des Caraïbes, des Amériques, de l’Océan indien, citoyens français ou non et dont les aïeux ont été jadis martyrisés du fait de leur couleur de peau. Ils constituent une atteinte violente contre toutes et tous car ils visent au cœur le pacte républicain.
 
Nous condamnons solennellement cette dérive raciste, de même que les actes et propos qui en ont permis la maturation. Nous n’admettons pas que des millions de personnes soient déniées dans leur humanité et leur citoyenneté, que ce soit en raison de leurs origines, de leur situation sociale, de leur culture, de leur religion... Nous ne supportons pas que des boucs émissaires soient désignés comme les responsables de nos maux et comme des menaces sur notre avenir.
 
Alors que la France doit affronter les énormes défis liés à la dégradation économique, au chômage et aux inégalités, face à ceux et à celles qui veulent aviver les souffrances sociales, les peurs et les colères, nous nous dressons pour affirmer avec force : la République n’a d’avenir qu’égale, solidaire et fraternelle.
 
C’est pourquoi nous appelons toutes celles et ceux qui ont à cœur les valeurs de l’humanité, toutes celles et ceux qui veulent opposer l’égalité et la fraternité aux visages hideux du racisme à participer à une marche le 30 novembre 2013, à Marseille, dont le rendez-vous est donné à 14 h 30, devant la Mairie Vieux Port.


Signataires au niveau national :

Collectifdom - CM 98- Ligue des droits de l’Homme - Licra - Mrap - SOS Racisme
CFDT - CFTC - CGT - FSU - UNSA - Union syndicale Solidaires - UEJF (Union des étudiants Juifs de France) - FIDL - UNEF - UNL - UFAT (Union Française des associations Tziganes) - R=(Respect) - EGAM - FNASAT - Banlieues du Monde - France Terre d’asile - Ni Pute Ni soumise - Collectif des écrivains nègres - Association ultramarine de France - Les amis du PPM en France - Haut Conseil des Maliens de France - Association pour la Promotion de la Langue et de la culture Soninké (APS) - Association culturelle de musulmans de Drancy - Conseil de Coordination des organisations arméniennes - La Maison des potes - Mémorial 98 - Le Syndicat des Avocats de France (SAF) - Le Syndicat de la Magistrature - Les Marianne de la diversité - RESF - Fédération des Mutuelles de France - Mouvement pour la paix - Fondation Copernic - SNES - FCPE - CIMADE - SNEP - SNUEP - DAL (Droit au logement) - Ligue de l’enseignement


 Organisations marseillaises

Association les pieds noirs progressistes, Lacho Divano, Résister aujourd’hui, Collectif Marche Mondiale des femmes 13 PACA, Centre Culturel de Mésopotamie, Collectif 13 Droits des femmes, DAL13 vie et terre, les amis de la Terre, Marseille solidaire contre l’extrême droite (centre-ville), rencontres tsiganes,

Repost 0
Published by des retraités(ées) C.G.T Poste 13 - dans Manifestation
commenter cet article
25 novembre 2013 1 25 /11 /novembre /2013 20:55

Celà rappelera des souvenirs à bons nombres de nos retraités et éclairera les jeunes sur la défense indispensable d'un véritablle Service Public de La Poste

 

MEME THATCHER AVAIT REFUSE DE PRIVATISER LA POSTE
de : DUPIN Bernard Administrateur CGT Groupe La Poste

 

 

Après la privatisation de la poste anglaise, puis cette semaine celle de la poste portugaise, nous avons rencontré le Montpelliérain Bernard Dupin, administrateur de la Poste française au titre de la CGT. qui analyse les causes et les conséquences des privatisations des services publics britanniques et portugais et la situation en France.

 

Que pensez-vous de ces privatisations coup sur coup ?

Pour ce qui concerne la Royal mail, 70% de son capital a été vendu à des fonds de pension. La valeur du capital a été estimée à 3 milliards de livres, mais on a vite compris en regardant ce qui se passait à la Bourse, qu’il y avait eu une sous-estimation. C’est pour cela que depuis quelques jours, une enquête parlementaire a été décidée au Royaume Uni pour analyser les conditions de cette privatisation, que même Margaret Thatcher avait refusé de réaliser. Les députés travaillistes et les syndicalistes anglais estiment que cette entreprise a été bradée. On a vendu la poste anglaise à des fonds de pension contre l’avis de 85% des Britanniques et malgré des grèves importantes. Les conséquences, c’est la remise en cause des services postaux, des emplois supprimés, des conditions de travail dégradées, le prix du timbre qui va augmenter ...

D’autres postes européennes ont-elles été privatisées ?

Oui il y a d’ailleurs eu beaucoup de débats à propos de la troisième directive européenne qui visait à privatiser l’ensemble des postes d’Europe. C’est dans cette logique que la poste française a ouvert son capital il y a trois ans. Mais les luttes qui ont été menées- souvenez-vous du référendum d’initiative populaire- ont permis que cette ouverture du capital soit circonscrite à des intervenants publics. Et elle a été limitée à la Caisse des dépôts et consignation.

 

C’est le même schéma pour le Portugal ?

Cette décision rentre dans le cadre du "plan de sauvetage" imposé par le FMI en 2011. Le Portugal a été sommé de privatiser sa poste. 70% du capital est privatisé. Déjà depuis ces cinq dernières années, le tiers des bureaux de poste a été supprimé, 27% des effectifs aussi et aujourd’hui avec la privatisation, on transfert les bureaux de postes à des épiceries, des mairies...

 

Cela se fait aussi en France...

Oui mais là c’est une privatisation totale. Ces activités relevaient auparavant de la poste, aujourd’hui, c’est une activité qui dépend du chiffre d’affaires de fleuristes, d’épiciers... ça n’a plus de lien avec la poste. Les syndicalistes portugais ont déclaré que c’était "une culture de la lâcheté et du mépris" à l’égard des citoyens puisque cela s’est fait sans aucune concertation. Le Portugal, c’est la caricature de la catastrophe des "plans de sauvetage" des pays européens avec la privatisation des transports publics, des aéroports, de l’eau... La poste est dans cette broyeuse.

Et en France, on en est au suivi du rapport Kaspar... en quoi consiste-t-il ?

Quand Bailly, l’ancien PDG de la Poste a été mis en difficulté, après plusieurs suicides notamment de cadres dirigeants, il a demandé à Jean-Paul Kaspar qui est un ancien dirigeant de la CFDT de faire un rapport sur les conditions de travail à la Poste. Ce dernier l’a remis il y a un peu plus d’un an. Il y pointait certains dysfonctionnements, des points noirs qu’on dénonçait nous-mêmes depuis plusieurs années. Il a eu ensuite mission de faire le suivi de la prise en compte de ce rapport. Or je note dans son nouveau rapport que les changements n’ont toujours pas été faits. Il écrit : " Les tensions continuent à persister, les témoignages sur les absences non remplacées demeurent..." Il dit même que cela touche les activités de base de la Poste, à savoir la distribution du courrier et des services au guichet. Il propose la refondation du modèle social, de promouvoir un management humaniste... Ce n’est pas ce qu’on a connu dans l’Hérault avec le licenciement après 17 ans de bons et loyaux services de Mohammed Yaqoubi, un petit contractuel qui demande simplement à être rémunéré pour ses heures supplémentaires. Aujourd’hui l’intérêt pour nous c’est d’arrêter d’être à la remorque de successions de rapports qui disent toujours la même chose. Il faut prendre des décisions pour inverser la politique qui est menée depuis 2002. On a un conseil d’administration la semaine prochaine. A l’ordre du jour, un séminaire stratégique pour débattre de l’avenir du groupe postal. On est à un tournant. Est-ce qu’on va prendre en compte ce que disent et proposent les organisations syndicales pour inverser cette politique désastreuse, ou va-t-on continuer comme on le sent venir avec notre nouveau PDG Philippe Wahl. Au cours de son audition devant les parlementaires, il a annoncé "du sang et des larmes" dans les prochaines années à la Poste. Les dirigeants sont dans ce carcan de budgets austéritaires, dans l’obsession de répondre aux critères des agences de notation et la spirale des suppressions d’emploi. Je pense qu’après les échéances électorales, celles-ci vont être massives. Rien que pour les services financiers, ils envisagent de baisser le coefficient d’exploitation de 7%, c’est du jamais vu. Derrière ces 7%, il y a des milliers de suppressions d’emploi. Il faut être vigilants et lucides sur ce qui va se passer si cette politique se développe.

 

Est-ce que toute velléité de privatisation a été supprimée ?

Lors du dernier conseil d’administration, un dirigeant de la Poste a donné l’état de la privatisation de la Royal mail, j’ai eu l’impression d’assister à une bouffée de libéralisme joyeux sur la réussite, selon leurs critères de cette privatisation. Je suis intervenu pour apporter notre vision par rapport à la population. Ce qui a créé un certain malaise et un des représentants du gouvernement a dit que la privatisation n’était pas à l’ordre du jour pour le gouvernement français. Il n’empêche que La Poste ne va pas pouvoir supporter ses missions en raison du désengagement de l’Etat. C’est le cas dramatique de l’acheminement et de la distribution de la presse qui va mettre des journaux dans de très grandes difficultés. C’est ce qu’entérine le contrat d’entreprise Poste-Etat jusqu’en 2018. Ce que dénonçaient les députés de la majorité quand ils étaient dans l’opposition et ils font pire aujourd’hui dans la majorité que ne faisait alors le gouvernement Fillon.

 

ENTRETIEN REALISE PAR 
ANNIE MENRAS

Repost 0
Published by des retraités(ées) C.G.T Poste 13 - dans Lu pour Vous
commenter cet article
22 novembre 2013 5 22 /11 /novembre /2013 10:42

En décidant de recourir au vote bloqué sur la réforme des retraites le gouvernement confirme sa vision anti-démocratique des institutions françaises.

Pour lui, le Parlement n’a de raison d’être qu’aux ordres de l’Elysée.

 

Alors qu’en 2010 le PS avait reproché à Nicolas Sarkozy le recours à cette procédure de vote bloqué, le gouvernement Ayrault fait de même pour faire passer sa propre réforme des retraites à l’assemblée le  mardi 26 novembre 2013.

Mêmes causes, même effet : il s’agit toujours de reculer l’âge du départ à la retraite et d’aggraver les conditions des retraités. Et comme en 2010 ce n’est pas sans mal : la loi n’a pas trouvé de majorité absolue à l’Assemblée, le Sénat a voté unanimement contre et hier, lors de son nouveau passage à l’assemblée, les députés EELV et PRG alliés à ceux du FDG, ont fait battre le report de la revalorisation des pensions de six mois.

Ce Gouvernement peine, il est vrai, à trouver une majorité pour ces mesures qui contredisent ses promesses électorales.

 

Devant la peur d’une défaite, le gouvernement a décidé de se discréditer, de se déshonorer et de mettre une nouvelle fois ses pas dans ceux de Nicolas Sarkozy.

 

Rappelons cependant aux députés que rien ne les oblige à former un Parlement godillot. Il n’y aura certes plus de débat, mais il y aura bien un vote.

 

Il suffirait d’un rien pour la réforme des retraites soit battue, à savoir qu’une partie des 47 députés PS/EELV/PRG qui se sont abstenus en première lecture votent Contre.

 

Sans-titre-copie-28.JPG

 

On se chargera de le leur rappeler le   26 novembre devant la Préfecture !!

Repost 0
Published by des retraités(ées) C.G.T Poste 13
commenter cet article
21 novembre 2013 4 21 /11 /novembre /2013 10:54

 

 

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/a/ab/Panorama_de_l%27h%C3%A9micyle_de_l%27assembl%C3%A9e_nationale.jpg

L’Assemblée nationale a supprimé, mercredi soir, par 38 voix contre 35, le report de six mois de la revalorisation des pensions, lors de l’examen en nouvelle lecture du projet de réforme des retraites .

 

 

  Lors de la première lecture, en octobre, les députés avaient émis un même vote de suppression, en raison d’une erreur de vote de certains élus socialistes, avant de rétablir deux jours plus tard, à la demande du gouvernement, la mesure contestée.

 

Mercredi 20 nov 2013, seul le groupe socialiste a voté pour cet article. Tous les autres groupes, y compris les écologistes et les radicaux de gauche, ont voté contre.

 

 Nota  : Gageons que ce Gouvernement, sourd aux revendications des Retraités, saura trouver un "vice de forme" pour faire passer en force  cette mauvaise décision

 Nota 2    Soupçons de triche à l’Assemblée :

"Arrive le vote sur l’article 4. Nombre de votants : 73. La suppression passe avec trois voix d’avance (38 contre 35). Flottement général. La ministre a un peu de mal à déglutir.

Très vite, une chose étrange apparaît. Selon plusieurs personnes présentes en séance, les députés du groupe de l’Union des démocrates et indépendants (UDI) ne sont que deux ou trois dans l’Hémicycle. Chacun peut avoir une délégation de vote, ce qui monterait à six, au maximum, le total des voix pour le centre. Or, sur la fiche de résultat du scrutin, on compte neuf votes UDI... Trois de trop. Les trois qui ont fait passer les amendements de suppression."

 

Par contre l 'Assemblée nationale a rétabli l'allongement progressif de la durée de cotisation à 43 années d'ici 2035, une mesure phare du projet de loi sur les retraites rejeté par le Sénat.

L'article 2 du texte, examiné  par les députés en nouvelle lecture, prévoit d'allonger la durée de cotisation, à partir de la génération 1958, d'un trimestre tous les trois ans, pour atteindre 43 ans (172 trimestres) en 2035.

 

Nota  : Raison de plus pour se retrouver nombreux le 26 novembre devant la Préfecture  >>>>> Tract 26 nov Retraiités

Repost 0
Published by des retraités(ées) C.G.T Poste 13 - dans Lu pour Vous
commenter cet article
20 novembre 2013 3 20 /11 /novembre /2013 09:35

Réunion mensuelle programmée le 21 novembre 2013

 

  Sans-titre-copie-27.JPG

A cause de mauvais virus, réunion ANNULEE

Repost 0
Published by des retraités(ées) C.G.T Poste 13
commenter cet article

Retraités Cgt Poste 13

  • : Retraités C.G.T Poste 13 - Le Post' Hier
  •  Retraités C.G.T Poste  13 - Le Post' Hier
  • : Section syndicale des Retraités C.G.T S.A Poste 13
  • Contact

Nos coordonnées:

Section syndicale des retraités C.G.T S.A Poste 13
55 Avenue de La Rose
La Brunette Bt extérieur D
13013 MARSEILLE

TEL : 04.91.11.60.95 - FAX : 04.91.02.69.69       

Courriel : retraites.cgtposte13@hotmail.fr

Recherche

Permanence

Permanence de la section des retraités tous les jeudis

au siège du syndicat départemental